Promotion immobilière au Maroc …

Promoteur La promotion immobilière au Maroc se professionnalise. Sous la pression des promoteurs étrangers, FADESA, MARINA D’OR, THOMAS & PIRON, MIXTA AFRICA (*), le marché devient plus transparent.

Au Maroc, il est encore courant qu’un promoteurs vous demande de régler une partie de la vente en liquide. Pratique courante mais qui pose de nombreux problèmes :

  • L’acheteur doit justifier auprès de sa banque un financement supérieur à la valeur déclarée du bien. Cela rend difficile l’accession à la propriété pour les jeunes couples sans apport.
  • La partie non déclarée est versée lors du compromis de vente. En cas de vente annulée, il sera très difficile de récupérer son avance.
  • Le promoteur qui travaille « au noir » doit travailler avec des sous-traitants sur les mêmes bases. Il n’est pas difficile d’imaginer que la qualité des travaux sera aléatoire. Dans une prestation non déclarée, il est difficile d’avoir un recours légal en cas de malfaçon.

Le groupes cité ci-dessus (*) sont pour la plupart introduits en bourse. Ils ont dont l’obligation d’être irréprochable.

C’est un bon exemple de l’intérêt d’ouvrir un marché à la concurrence. Plus que l’état ce sont les acteurs individuels qui deviennent régulateurs du marché en imposant les bonnes pratiques. C’est le consommateur (étranger ou marocain) qui sera en final gagnant
_____________________
(*) parmis les 4 groupes cités, 3 espagnols et 1 belge.

Cette entrée a été publiée dans Immobilier. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.